Prunus Armenica

spectacle

Conception : Olivia Grandville et Xavier Marchand

Scénographie : Michel Jacquelin / Bande-son, Patrick Portella et Josèf Avelmeïr / GMEM / Lumière : Marie Vincent / Régie générale : Léandre Garcia Lamolla / Régie son : Felix Perdreau / Assistante à la mise en scène : Alice Azatkhanian

Photographie : Laurent Lafolie et Michel Jacquelin

Coordination France/Arménie : Séta Bibérian / Théâtre des Bernardines
chargé de production : Denis Barré

Distribution française : Haïm Adri, Hubertus Biermann, Isabelle Celer, Aurélien Desclozeaux, Olivia Grandville, Bernadette Onfroy

Distribution arménienne : Anouch Baghdassarian, Christine Hovaguimian, Arthur Khazarian, Gaguik Matevossian, Vahé Nercessian et Gaguik Mouradian (musicien)

Production : Lanicolacheur, La Spirale de Caroline, Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse

Diffusion : Système Friche Théâtre (coréalisation : Théâtre des Bernardines, le Théâtre du Merlan Scène Nationale et le Théâtre Massalia), Théâtre Garonne (Toulouse), Théâtre de Saint Gaudens, Théâtre de Gennevilliers, La Comédie de Valence, Théâtre de Draguignan, Erevan - Arménie

PRUNUS ARMENICA
7 miniatures pour Paradjanov

Spectacle tissé entre la France et l’Arménie, l’imaginaire et la composition de Prunus Armenica - 7 miniatures pour Paradjanov s’inspirent de la vie et de l’oeuvre du cinéaste et plasticien Sergueï Paradjanov et puisent dans la littérature arménienne, épique, mystique ou contemporaine (David de Sassoun, Grégoire de Narek, Parouir Sévak).

Figure emblématique aux talents multiples, Paradjanov fut emprisonné et censuré par la pouvoir soviétique ; son oeuvre foisonnante, à l’opposé des canons du réalisme socialiste, symbolise la richesse des cultures mêlées du Caucase. L’art de la miniature a particulièrement influencé son esthétique à l’écoute d’un Orient raffiné.

Sur les traces du génie qu’on surnomme le « génie du Caucase », le metteur en scène Xavier Marchand et la chorégraphe Olivia Grandville propose un spectacle mosaïque, collage de fragments à la croisée du théâtre et de la danse.

Cette création fait appel à cinq jeunes comédiens et musiciens arméniens et autant de comédiens et danseurs français. Elle mêle trois langues : le français, le russe et l’arménien.