Britannicus et Bérénice

spectacle

BRITANNICUS

Néron : Joseph Bourillon, Britannicus : Quentin Ellias, Agrippine : Anne Le Guernec, Narcisse : Pascal Omhovère, Junie : Marine de Missolz, Burrhus : Albert Jaton, Albine : Manon Allouch

BÉRÉNICE

Bérénice : Anne Le Guernec, Titus : Pascal Ohmovère, Antiochus : Jonas Marmy, Arsace : Joseph Bourillon, Paulin : Albert Jaton, Phénice : Manon Allouch

Mise en scène Xavier Marchand
Assistante à la mise en scène Marie de Missolz
Création lumière Marie Vincent
Scénographie et costumes Julie Maret
Réalisation des costumes Nina Langhammer et Sabine Richaud
Chapeaux Liliana De Vito
Bijoux Sophie Lassechere
Teintures Aurélie Guermonprez
Maquillages coiffures Vanessa Loggia
Décor Cénic construction
Peinture décor Charles Grossir
Régie Générale Julien Frénois
Son José Avelmeïr

Production : Lanicolacheur
Coproductions : La Comédie de l’Est de Colmar – Centre dramatique d’Alsace, La Criée Théâtre National Marseille, Théâtre Liberté à Toulon, La Comédie de Béthune – Centre Dramatique National Nord – Pas de Calais, La Minoterie – Théâtre de la Joliette. Avec l’aide de l’ENSATT et du Théâtre National de Bretagne.
Remerciements au Festival d’Aix en Provence pour son soutien.

TOURNEE :

La Criée Théâtre National Marseille Création de Britannicus du 20 au 28 novembre 2013
La Comédie de l’Est de Colmar Britannicus du 21 au 25 janvier 2014, Création de Bérénice du 28 au 31 janvier 2014, Diptyque Britannicus et Bérénice le 1er février 2014
La Minoterie – Théâtre de la Joliette – Marseille Bérénice du 5 au 8 février 2014
Théâtre Universitaire de Nantes Britannicus et Bérénice du 24 au 27 février 2014
La Comédie de Béthune Britannicus du 11 au 14 mars 2014
Théâtre Liberté à Toulon Britannicus le 21 mars 2014 (1 scolaire et 1 tout public)
Diptyque Britannicus et Bérénice le 22 mars 2014
Théâtre Le Sémaphore à Port de Bouc Britannicus le 28 mars 2014
Théâtre Durance à Château Arnoux Diptyque Britannicus et Bérénice le 5 avril 2014

En un jour Britannicus, première tragédie romaine de Racine, dessine la transformation d’un esprit adolescent en cet être fou et sanguinaire, Néron, que l’histoire retiendra.

En un jour Bérénice, seconde tragédie romaine de Racine écrite un an plus tard, analyse l’évolution intérieure d’un homme, Titus, qui met en balance l’amour et la raison d’état.

Ces deux tragédies s’attachent à mettre en lumière deux évolutions sur fond de prise du pouvoir.

Elles pourront être présentées indépendamment l’une de l’autre, en alternance ou en intégrale, avec sensiblement la même troupe de comédiens, dans un même décor, l’indication du lieu de l’action étant donnée presque identique par les didascalies de Racine.